Journal d'Architecture

 

archives

N° 73

Hiver 2017-18

Dossier: Connect

 

EDITO

 

 

Après trois ans d’absence, la revue Faces revient avec une nouvelle mouture
qui reprend la ligne graphique initiale et réaffirme son ancrage dans
la culture visuelle suisse. Le Numéro 73 fait suite à deux précédents numéros
pensés dans une suite logique et consacrés aux thèmes « En ville » et
 « Hors Ville ». Cette nouvelle livraison prévue pour l’hiver 2017-2018
s’attarde sur la façon dont le système viaire, pensé initialement comme
vide bordé par du bâti, est devenu, progressivement, un liant capable de
recoller entre eux les morceaux du territoire en expansion. L’infrastructurel
est pensé comme système et non comme objet spécifique, dans lequel
se fondent aujourd’hui les bâtiments publics et privés.
Il remplace à bien des égards la notion d’équipement et intègre en
même temps l’échelle du paysage. L’infrastructure à l’heure de la décroissance,
de la programmation concertée, de la récupération de friches industrielles,
est un entre-les-choses évolutif et ouvert.
L’espace infrastructurel  est ce qui reste, dans certaines situations extrêmes, comme dernier interstice qualifiant, comme dernière ligne traversable,
parfois très tenue, que l’on arpente et qui permet de déployer une nouvelle
forme de narration territoriale. Lorsque l’infrastructure est pensée comme
espace public et non seulement comme lieu de transit , elle réussit à lier
la petite et à la grande échelle, la pile d’autoroute et la bordure de chemin.

 

 

SOMMAIRE

 

Les images viatiques des Alpes et
la route du Simplon
Claude Reichler

 

L’art de connecter et de créer du reste

Des percées urbaines aux percées alpines
Paolo Amaldi

 

Perforer, remblayer

Paolo Amaldi

 

Les ouvrages d’art de Alptransit

Pascal Sigrist

 

Le paysage réaffecté

Sara Favargiotti et Jeannette Sordi

 

Les apories de l’hybride

Eric Alonzo

 

Infrastructures écologiques

Pierre Belanger

 

Généalogie de la rue

Christelle Ermont

 

Detroit Thinkgrid, la ville  immédiate
de Cedric Price

Maud Nÿs

 

REPÉRAGES

 

Penser les abords du Rhin, Hager Partner AG
Nicolas Bassand

 

L’infra et le supra, le nouveau  pont de Randa au Valais
Adrien Besson

 

Une promenade critique du territoire de Taranto
Michael Jacob

 

Hommage :

 

Hommage à Gilles Barbey
Jacques Gubler

 

Archives :

 

Du brutalisme à Genève

Adrien besson

 


 © Faces, 1985. 

 

 

 

 

 

 

archives

N° 73

Hiver 2017-18

Dossier: Connect

 

EDITO

 

Après trois ans d’absence, la revue Faces revient
avec une nouvelle mouture qui reprend la ligne
graphique initiale et réaffirme son ancrage dans la
culture visuelle suisse.
Le Numéro 73 fait suite à deux précédents numéros
pensés dans une suite logique et consacrés aux thèmes
« En ville » et « Hors Ville ». Cette nouvelle livraison prévue pour l’hiver 2017-2018 s’attarde sur la façon dont le
système viaire, pensé initialement comme vide bordé
par du bâti, est devenu, progressivement, un liant
capable de recoller entre eux les morceaux du territoire
en expansion. L’infrastructurel est pensé comme système
et non comme objet spécifique, dans lequel se fondent aujourd’hui les bâtiments publics et privés.
Il remplace à bien des égards la notion d’équipement et intègre en même temps l’échelle du paysage. L’infrastructure à l’heure de la décroissance, de la programmation concertée, de la récupération de friches industrielles, est un entre-les-choses évolutif et ouvert.
L’espace infrastructurel  est ce qui reste, dans certaines situations extrêmes, comme dernier interstice qualifiant, comme dernière ligne traversable, parfois très tenue, que l’on arpente et qui permet de déployer une nouvelle
forme de narration territoriale. Lorsque l’infrastructure
est pensée comme espace public et non seulement
comme lieu de transit , elle réussit à lier la petite et
à la grande échelle, la pile d’autoroute et la bordure
de chemin.

 

SOMMAIRE

 

Les images viatiques des Alpes et la route du Simplon
Claude Reichler

 

L’art de connecter et de créer du reste

 

Des percées urbaines aux percées alpines
Paolo Amaldi

 

Perforer, remblayer

Paolo Amaldi

 

Les ouvrages d’art de Alptransit

Pascal Sigrist

 

Le paysage réaffecté

Sara Favargiotti et Jeannette Sordi

 

Les apories de l’hybride

Eric Alonzo

 

Infrastructures écologiques

Pierre Belanger

 

Généalogie de la rue

Christelle Ermont

 

Detroit Thinkgrid, la ville  immédiate de Cedric Price

Maud Nÿs

 

REPÉRAGES

 

Penser les abords du Rhin, Hager Partner AG
Nicolas Bassand

 

L’infra et le supra, le nouveau  pont de Randa au Valais
Adrien Besson

 

Une promenade critique du territoire de Taranto
Michael Jacob

 

Hommage :

 

Hommage à Gilles Barbey
Jacques Gubler

 

Archives :

 

Du brutalisme à Genève

Adrien besson

 


 © Faces, 1985. 

 

 

 

 

N° 67

Hiver 2017-18

Dossier: Connect

 

EDITO

 

Après trois ans d’absence, la revue
Faces revient avec une nouvelle mouture qui reprend la ligne graphique initiale
et réaffirme son ancrage dans
la culture visuelle suisse.
Le Numéro 73 fait suite à deux
précédents numéros pensés dans
une suite logique et consacrés aux
thèmes « En ville » et « Hors Ville ».
Cette nouvelle livraison prévue pour
l’hiver 2017-2018 s’attarde sur la façon dont le système viaire, pensé
initialement comme vide bordé
par du bâti, est devenu, progres–sivement, un liant capable de recoller entre eux les morceaux du territoire
en expansion. L’infrastructurel
est pensé comme système
et non comme objet spécifique,
dans lequel se fondent aujourd’hui
les bâtiments publics et privés.
Il remplace à bien des égards la
notion d’équipement et intègre en
même temps l’échelle du paysage. L’infrastructure à l’heure de la décroissance, de la programmation concertée, de la récupération de
friches industrielles, est un entre-les-choses évolutif et ouvert.
L’espace infrastructurel  est ce qui
reste, dans certaines situations
extrêmes, comme dernier interstice qualifiant, comme dernière ligne traversable, parfois très tenue, que
l’on arpente et qui permet de déployer une nouvelle forme de narration territoriale. Lorsque l’infrastructure
est pensée comme espace public et
non seulement comme lieu de transit ,
elle réussit à lier la petite et
à la grande échelle, la pile d’autoroute
et la bordure de chemin.

 

SOMMAIRE

 

Les images viatiques des Alpes
et la route du Simplon
Claude Reichler

 

L’art de connecter et de créer du reste

 

Des percées urbaines aux percées alpines
Paolo Amaldi

 

Perforer, remblayer

Paolo Amaldi

 

Les ouvrages d’art de Alptransit

Pascal Sigrist

 

Le paysage réaffecté

Sara Favargiotti et Jeannette Sordi

 

Les apories de l’hybride

Eric Alonzo

 

Infrastructures écologiques

Pierre Belanger

 

Généalogie de la rue

Christelle Ermont

 

Detroit Thinkgrid, la ville  immédiate
de Cedric Price

Maud Nÿs

 

REPÉRAGES

 

Penser les abords du Rhin,
Hager Partner AG
Nicolas Bassand

 

L’infra et le supra, le nouveau  pont
de Randa au Valais
Adrien Besson

 

Une promenade critique du territoire
de Taranto
Michael Jacob

 

Hommage :

 

Hommage à Gilles Barbey
Jacques Gubler

 

Archives :

 

Du brutalisme à Genève

Adrien besson

 


 © Faces, 1985.